Dans un dossier publié sur le site belge « Le Vilain Petit Canard », Philippe Huysmans, dénonce les mensonges flagrants, les impostures et les arnaques basées sur l’ignorance du public autour du lobbying organisé pour développer la voiture électrique, révélant une véritable escrologie à la bonne conscience.

Ce dossier extrêmement documenté aborde la problématique des sources d’énergie, l’aberration consistant à présenter le véhicule électrique comme étant un véhicule « zéro émission », les émissions de particules fines, l’absence de filière de recyclage, les ressources de Lithium insuffisantes pour un large développement des VE ainsi que l’impact social que va représenter la généralisation.

Voiture électrique, véritable escrologie

Extraits :

« L’escrologie est une perversion de l’écologie, pour des raisons bassement financières ou politiques […] Cette escroquerie est double, menée à la fois par les escrologistes en mal de subventions, prêts à raconter littéralement n’importe quoi pourvu que ça remplisse la gamelle; et politique, parce que c’est tout, absolument tout ce qui reste pour tenter de reculer — ne serait-ce qu’un peu — le moment où il faudra bien se rendre à l’évidence, le capitalisme, qui suppose la croissance infinie par opposition à des ressources forcément limitées, est un échec, et mène au désastre écologique. »

« Que vous propulsiez votre voiture avec du diesel ou avec de l’électricité, il vous faudra bien y apporter une certaine quantité d’énergie pour la faire avancer… Cette énergie devra bien être générée quelque part, ce qui donnera lieu soit à des déchets radioactifs, soit à des rejets dans l’atmosphère (particules fines, NOx, CO et CO2) pour les centrales dites conventionnelles (fuel, charbon, etc.). On ne fait ici que séparer le lieu de production de celui où sera utilisée l’énergie, c’est un piège à la bonne conscience, un attrape-bobo »

« La voiture électrique produit à peine moins de particules fines qu’une nouvelle voiture à essence. Cela s’explique partiellement par une usure plus rapide des freins et des pneus sur la route, du fait du poids supplémentaire des batteries »

Lire l’article « La voiture électrique, mirage escrologique » en intégralité