Le réseau de distribution électrique de la capitale Suédoise est menacé par l’essor du véhicule électrique de ces derniers mois …

Un article de l’agence de presse Bloomberg révèle que le boom des véhicules électriques en Suède menace l’intégrité du réseau électrique

La Suède a une politique très volontariste pour développer le véhicule électrique. Mais il se heurte au manque de capacité du réseau électrique, surtout dans les grandes villes.

Les incitations gourvenementales de ces dernier mois s’est traduite par une explosion des ventes de 253% sur les 5 premiers mois de l’année 2019. Mais l’enthousiasme pour le VE pourrait très vite retomber. En effet, la demande électrique dans la capitale Stockholm et les autres grandes villes du pays dépasse désormais les capacités du réseau de distribution obligeant les opérateurs à délester certains logements voire le métro !

Pour que la hausse du nombre de véhicules électriques puisse être absorbéemalgré le manque de capacité électrique, Power Circle suggère que les propriétaires soient encouragés à ne pas charger et même à renvoyer de l’électricité sur le réseau durant les heures de pointe du matin et de l’après-midi.

Recharge véhicule électrique

Pour atteindre son objectif de neutralité carbone en 2045, le groupe industriel Power Circle estime que la Suède doit remplacer 2,5 millions de véhicules thermiques par des électriques et/ou hybrides d’ici à la fin des années 2030.

Mais avec un réseau électrique vieillissant, le pays a du mal à distribuer l’électricité pour tous les besoins. La demande dans les grandes villes a augmenté bien plus rapidement que prévue. Et _au delà de leur financement_ les travaux d’infrastructure pourraient prendre jusqu’à dix ans pour installer les nouvelles lignes de distribution. Par exemple, la capitale Stockholm, ne pourra pas supporter une plus grande consommation d’électricité avant 2030 selon le distributeur électrique local Ellevio AB.

Les suédois ont acheté 6.694 voitures électriques au cours des cinq premiers mois de l’année 2019, soit 20% des ventes de voitures neuves. En comparaison, en moyenne et dans toute l’Europe la part des véhicules électriques dans les ventes de voitures neuves est de 4% (2% en France)