L’association Reporterre a publié une série d’article dénonçant les fausses promesses de la voiture électrique. Fouillés, documentés, argumentés …. cette série d’articles est une bouffée d’air pur dans la pensée unique ambiante….

La voiture électrique serait le « véhicule propre et écologique » par excellence, celui qui permettrait de conserver le même mode de vie tout en prenant soin de la planète. La réalité est tout autre, comme le démontre l’enquête de Reporterre, dont nous compilons ici les trois volets.
Émissions de gaz à effet de serre, frénétique consommation de minerais et « révolution » des mobilités sous l’emprise du « big data » et de l’intelligence artificielle, la promesse d’un monde meilleur est surtout celle d’un enfer écologique

Découvrez les trois dossiers de Reporterre :

1 – Non, la voiture électrique n’est pas écologique

Promue sans la moindre réserve par la classe dirigeante, l’auto électrique serait le véhicule « propre ». De la production des batteries à leur durée de vie, en passant par le renouvellement du parc , le poids des véhicules et leur usage, le caractère écolo de l’auto électrique n’a absolument rien d’évident. Premier volet : qu’en est-il des émissions de gaz à effet de serre ?

Carlos Ghosn promeut la voiture électrique

2 – La voiture électrique cause de grandes pollutions minières

Grosse émettrice de gaz à effet de serre, la construction des voitures électriques consomme aussi une très grande quantité de métaux. Lithium, aluminium, cuivre, cobalt… le boom annoncé de la production de « véhicules propres » réjouit le secteur minier, l’un des plus pollueurs au monde, et promet un enfer aux populations des régions riches de ces matières premières

Minéraux de batteries de voitures électriques

3 – Derrière la voiture électrique, l’empire des GAFAM

Pour vanter son supposé caractère écolo, les promoteurs de la voiture électrique s’appuient sur des performances inexistantes. Surtout, ils la placent au cœur d’un système de mobilité centré sur la voiture autonome, donc l’intelligence artificielle.

Vehicule autonome

Auteur de cette enquête en 3 volets :
Association Reporterre