Lors d’une présentation du Porsche Taycan a ses clients sur le circuit de Budapest, incapable de recharger ces quelques véhicules sur les infrastructures locales, Porsche a été obligé de dépêcher sur place un « Monster Truck » de recharge capable de fournir 2,1 MWh pour recharger la petite dizaine de Taycan présentés …

Les promoteurs du véhicule électrique affirment sans réserve que nos réseaux électriques peuvent absorber la demande de recharge. C’est peut-être vrai si on se base sur des Twizzy mais ce qui s’est passé à Stockholm a déjà prouvé le contraire et comme la tendance est à la grosse puissance pour garantir une autonomie décente, on constate déjà ce type de problématiques.

Là, Porsche vient de démontrer que si quelques Taycan doivent être rechargées rapidement et simultanément sur un même secteur, les infrastructures locales ne sont pas à la hauteur, même à proximité d’une capitale européenne.
Les possesseurs de Porsche, friands de « sessions piste » où ils donnent libre court à leurs envies de vitesse vont sans doute devoir intégrer cette composante dans leur projet… on fait comment pour repartir à la maison, une fois qu’on a vidé la batterie sur la piste ?

Porsche Taycan électrique

Pour ses besoins de démonstration, Porsche a trouvé la « solution » et a produit sept « monsters trucks » de recharge mobiles avec un système de « recharge propriétaire » et une unité de stockage tampon de 2,1 MWh capable de charger 3 fois 10 Taycan à 100%. C’est le principe du camion citerne décliné en version électrique.

L’article marketing explique que le « camion batterie » se recharge lui-même en se connectant « généralement » sur des sources d’énergie verte, comme des stations solaires. Bon, on y croit…. mais l’article n’explique pas trop à quoi correspond le « système de recharge propriétaire ». Ne me dites pas qu’il s’agit de groupes électrogènes, impossible à croire …. mais on en saura pas plus pour le moment. On sait juste que c’est un gros tracteur diesel qui déplace les 40 tonnes de batteries.

Centrales à charbon

Personne n’évoque les questions sécuritaires ou environnementales relatives à la présence de plusieurs mégawatts de batteries, du rayonnement d’un tel système, de l’effet sur les organismes à une époque où l’implantation de la moindre antenne relais 4G ou 5G suscite des levées de boucliers écologistes…

On est encore ici dans un magnifique exemple où les défauts et contraintes de la voiture électrique sont présentés comme des « atouts », des « innovations » ou des « défis relevés »….