Au delà des problèmes environnementaux liés à la fabrication et au recyclage des batteries, nous posons la question de la fourniture en énergie électrique. Il nous parait difficile (voire impossible) de fabriquer (et de distribuer) l’électricité nécessaire à un parc automobile qui deviendrait majoritairement électrique

La mobilité des Français se manifeste aujourd’hui par 23.000 kilomètres parcourus chaque seconde, soit environ 725 milliards de km parcourus en voiture par an.

Bouchons Automobiles

Si l’on se projette dans quelques années avec un parc de véhicules électriques devenus majoritaires … disons 60% de VE ayant en moyenne une consommation unitaire de 18 kW/100km (mode combiné)

… ca donnerai 78.300 Méga Watts d’électricité nécessaire pour faire rouler tout ce petit monde, à déplacements constants, en supposant que le traffic n’augmente pas (en fait il augmente entre 5 et 6% tous les 10 ans)

La production actuelle électrique en France est de l’ordre de 130.800 Mega Watts. Et il parait qu’on est parfois à la limite. Comment peut-on supposer être capable d’augmenter notre capacité de production (et de distribution) de l’ordre de 60% à l’horizon de 10-20 ans, à fortiori quand on décide de fermer des centrales nucléaires ?

Ferme de recharge à électricité

Actuellement, le parc de Véhicules Électriques est à peine de l’ordre de  1% … et il y a déjà des gens qui font la queue pour « faire le plein » aux bornes rapides … vous savez, le plein qui dure 30 à 40 mn et pour lequel il faut prier qu’il n’y ai pas 2 personnes devant soi ! Alors il faudra multiplier les fermes de recharge, mais il faudra bien trouver les kWatts quelque part, ils ne sont pas génération spontanée !

Alors vous nous direz « il faut changer nos habitudes en terme de mobilité ». Peut-être… mais avec quelles conséquences sur l’économie du pays ? Et peut-on jouer seuls dans une économie mondialisée à « changer nos habitudes …  » ?