Maillage insuffisant, stations sous-dimensionnées, tarification anarchique et injuste, entretien défaillant, … la problématique de la recharge des batteries reste un énorme point noir pour le véhicule électrique

Les publicités du moment nous disent que l’on peut recharger sa voiture électrique « comme son smartphone, la nuit« . Si c’est possiblement vrai pour les petites citadines, ça ne l’est pas pour les routières capables de s’éloigner des villes

Une recharge domestique Wallbox sur réseau monophasé (99% de l’habitat résidentiel) ne peut fournir que 7 kWh, au mieux.

Il faudra près de 10h30 pour recharger une Leaf de 62 kW sur une wallbox 7kW, car sa puissance de charge en courant alternatif monophasé est limitée à 6,6 kWh…

Même chose pour la petite VW e-up dont la batterie n’accepte que 3,7 kW en recharge monophasée, il faudra 10h15 pour charger complètement sa petite batterie de 38kWh.

Sur une prise standard, ces durées sont à minima doublées…

Il faut aussi savoir que les Wallbox sont « intelligentes » s’adaptent à la consommation du foyer. En effet, le chauffage du foyer, le sèche linge ou la cuisson du poulet sont prioritaires sur la recharge de la voiture. Si l’installation demande de la puissance, la Wallbox déleste et réduit sa puissance d’elle même. Ce qui allonge encore le temps recharge.

On est bien loin du smartphone qui se recharge en 1 ou 2h, mais la publicité pour la voiture électrique n’est plus à une approximation près. Les chiffres s’imposent à tous !

La recharge à domicile est limitée

Alors comme toujours, on va nous répondre « ma batterie n’est jamais totalement vide », « j’ai pas besoin de charger à 100% », « Je ne fais que 50 km par jour » …. ah bon ? Vous ne partez plus en vacances, en week-end, vous n’allez plus voir vos amis, votre famille ? Donc la mobilité c’est un tout : des déplacements locaux et des déplacements sur plusieurs centaines de kilomètres.

Chargeur portable

Pour revenir à notre charge nocturne, on notera par ailleurs que les tarifs heures creuses sont limités à 8h sur 24h, et parfois à 6h seulement la nuit, les 2 heures restantes étant généralement renvoyées en début d’après-midi.

Et comment ça se passe si l’on envisage un véhicule un peu plus conséquent ? La batterie de la Tesla Model 3 réclame 75 kW, celle d’une DS 7 Crossback E-Tense fait 90kW, celle de l’Audi E-tron 95 kW, celle de la Porsche Taycan 100 kW

Recharger à 90 ou 100 kW sur une wallbox résidentielle, dans les faits, c’est 20h de charge

Porsche est durement retombé sur terre en devant amener sur ses sites de démonstration Taycan des semi-remorques gavés de batteries pour charger les Taycan, faute d’infrastructures capables de délivrer les 250 kW nécessaires à la recharge en 20 mn !

La recharge domestique est illusoire sur les fortes capacités de batteries !

La recharge rapide est nécessaire, c’est la clé. Il faut pour cela que les gens puissent avoir la sécurité de pouvoir arriver à destination. Il faut donc des bornes rapides en nombre suffisant et placées où il faut. Mais il n’y aura jamais de borne 50 kW ou plus en zone résidentielle : il faudrait repenser l’intégralité du réseau de distribution qui est conçu pour délivrer des puissance de 6 à 9 kVA (kVA = approx kW) pour l’usage domestique de chaque foyer.

Il est illusoire d’imaginer avoir une borne de recharge des batteries rapide ou même semi-rapide à domicile

Il va faire comment le propriétaire d’une Audi e-Tron pour charger sa voiture avant de partir en WE ? Il faut qu’il trouve une borne 50 kW libre (la plupart du temps dans une zone industrielle où les infrastructures permettent leur déploiement) qu’il dépose sa voiture 2h (ou dorme dedans pendant 2h), se fasse ramener puis re-ramener pour récupérer sa voiture 2h plus tard. En priant que la borne ne se soit pas mise en sécurité pour une raison ou une autre et que la charge soit complète.

On est loin des 3 mn pour faire « le plein de Super » à la station service. Mais pourtant on nous tartine que « L’électrique ça change rien« . Ca oblige juste à passer sa vie à chercher une borne pour grapiller un peu d’autonomie.

Charge batterie impossible

Alors tant que le marché du véhicule électrique reste cantonné aux militants de la cause, ils trouveront toujours des arguments : Je me recharge sur une des 4 bornes du super marché, je recharge au boulot, je piste les bornes où je peux faire le plein, je planifie mes itinéraires …. l’éternel jeu de piste à chercher une borne compatible, opérationnelle, accessible …

Borne Ionity en panne

Mais déjà, les bornes en panne sont légion, les voitures ventouses qui passent 4h garées devant une borne pour 2 heures de charge se multiplient, les files d’attente aux stations d’autoroute sont bien réelles…

Et face à cette réalité, il ne faut sans doute pas chercher plus loin le succès des hybrides rechargeables, qui permettent
1 – de charger quotidiennement à 100 % via une prise domestique 10A
2 – d’assurer des déplacements de l’ordre de 50 km en « zero emission »
3 – de garantir une mobilité sans restriction ni contrainte.